To gain your own voice, you have to forget having it heard

Film HD, 18min, 2013.
Avec Alexandria Wailes, actrice malentendante / Gérard Faroux, batteur.

« To Gain your own voice, you have to forget having it heard » (une citation d’Allen Ginsberg) est le film d’une performance engageant Alexandria Wailes, une actrice malentendante, et Gérard Faroux, un batteur. Une action entre les deux protagonistes va se dérouler autour d’une partition composée à partir de 3 langages des signes et écrite par l’artiste. Le premier langage a été mis au point par les tradeurs à la bourse, l’autre fut utilisé par le mouvement Occupy Wall Street et enfin l’actrice traduit, par son propre langage des signes, une liste de mots choisis qui concernent la Finance. Grâce à son montage drastique, le film se concentre sur les visages et les corps et sur cette relation forte qui se crée en dépit du fait que l’actrice ne peut pas entendre le batteur (mais elle ressent les vibrations) et que le batteur ne comprend pas toutes les subtilités des signaux de la main. La performance est devenue film, qui se traduit à son tour une composition sonore.