DEVORATION #Aarhus #Paris (performance)

Texte et performance, Christine Laquet. Composition sonore, JJ Palix, env. 15min.

L’action de dévorer est au centre de passions ardentes. Performer l’avidité : Dévoration est autant un désir immodéré qu’une nécessité. Quand la faim ou la soif deviennent pressantes. Une voix s’épanche. Un aigle royal englouti sa proie. Des sons accompagnent un cheminement. Des regards se croisent. Paysage émotionnel. 

 


     

                                                                 
                                                                 
vue de Decipher Art & Performance Festival, Aarhus (DK), 2018.

 

 


Devoration.ens1
vue de Galerie White Project, Paris, 2015.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

(extraits du texte)

J’ai appris à Dévorer
À perte ni vu
De vue, ni connu
Regards…
Chair de poule
Les nerfs, et la peau
à fleur de peau.
Rage en cercle,
Silence et rage,
Vide face à face.
(…)

Mordre, enfoncer, salive
morsures dedans morsure,
toucher absolu du corps,
jouir
décomposition et méditation des sens
c’est l’énigme des viscères, image de guerre,
flasque,
Dos, ventre, nudité.
Densité vide.
(…)

 

 
  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.