previous arrow
next arrow
Slider
previous arrow
next arrow
Slider
previous arrow
next arrow
Slider

 

 

Mon travail prend forme à partir de récits, d’expériences sensorielles ou kinesthésiques, et au travers de mes installations, œuvres picturales ou performatives, je cherche à tester notre regard, à changer de point de vue et à cultiver le sentiment de l’empathie, qui semble être l’antidote potentiel à l’individualisme exacerbé et au repli identitaire. C’est donc au travers de multiples formes de production, que mon travail établit des liens parmi différentes temporalités pour démêler des configurations de pouvoir, et examiner la question de la peur ; Faire peur à la peur et revisiter ce sentiment ancré dans nos esprits et nos corps, afin de mieux comprendre ses implications, fantasmatiques et culturelles.
Via un processus poétique, ma recherche s’intéresse à d’autres façons d’être au monde et de l’habiter, là où des présents et des futurs impliquent des relations plus équilibrées avec le non-humain ou le minéral. Ainsi, que ce soit à travers la figure du loup ou de la chute d’une météorite, mon approche se base sur une recherche approfondie qui interroge les relations ambiguës que l’homme entretient avec son milieu. Ces dernières années, l’espace extra-terrestre est apparu dans mes recherches, ouvrant de nouveaux horizons pour nous permettre de repenser le local et notre place sur terre. Par la diversité de mes techniques, j’assemble des éléments hétérogènes -en cela « qu’ils n’appartiennent pas au même monde » (R. Barthes)- pour provoquer une co-présence et en même temps créer du lien.